Comment bien gérer vos terminaux durcis ?

Le déploiement de terminaux mobiles durcis au sein de l’entreprise soulève son lot de questions. Comment assurer leur gestion ? Faut-il les administrer de la même façon que les autres appareils ? Quels sont les outils les plus adéquats pour gagner en efficacité ? En tant qu’experts de l’Unified Endpoint Management (UEM), nous répondons dans ce billet aux questions fréquemment posées par les clients confrontés à cette situation.

Faut-il déployer un nouvel UEM pour les terminaux durcis ?

La question est légitime. Dans l’esprit de nombreux gestionnaires, nouvelle typologie de devices rime avec nouvelle solution de gestion. Pourtant, il s’agit là d’un mauvais réflexe ! En effet, si vous disposez d’une plateforme UEM suffisamment performante (comme MobileIron ou Intune par exemple), il ne sera pas nécessaire de changer d’outil pour gérer les terminaux durcis. Au contraire, multiplier les solutions de gestion serait une source de complexité e supplémentaire. Autant l’éviter ainsi que tout ce qu’elle implique : mise en place d’une nouvelle organisation, dépenses additionnelles, mobilisation de compétences dédiées…

En réalité, la gestion des terminaux mobiles durcis ne nécessite pas forcément d’outils d’administration spécifiques. Du moins, pas si vous optez pour des appareils dotés de fonctions OEMConfig. Celle-ci permet de configurer les appareils durcis très simplement, à distance et avec l’outil UEM en place dans votre entreprise.

.

Peut-on suivre avec précision un parc d’appareils durcis ?

L’inquiétude est somme toute classique : vous aurez certainement besoin, à un moment ou à un autre, de suivre très finement vos terminaux mobiles durcis.
Bonne nouvelle : certains appareils rendent possible, dans leur surcouche Android propriétaire, un suivi précis des usages. Un suivi parfois même plus poussé que sur une solution UEM standard ! Celui-ci permet en effet de connaître l’utilisation exacte d’un support, son historique, sa localisation, etc. Les smartphones du constructeur Zebra par exemple excellent dans cette catégorie.
En mettant en place un parc de terminaux durcis Zebra avec votre outil UEM existant, il peut être possible d’extraire des rapports complets sur l’usage réel de la flotte. Mieux : avec un soupçon d’intelligence artificielle, vous accéderez à des données stratégiques pertinentes qui vous aideront à améliorer la maintenance sur les terminaux, voire à faire du prédictif.

Pour conclure, lorsque vous devez gérer des terminaux mobiles durcis, mieux vaut ne pas introduire un nouvel outil et multiplier les solutions de gestion UEM. Préférez centraliser la gestion de flotte dans une même plateforme pour gagner en efficacité. Et si vous choisissez la bonne gamme de terminaux durcis, vous saurez précisément ce qui se passe sur le terrain. Prenons quelques minutes pour en discuter !