Ça y est, à vous les vacances bien méritées ! Après des mois de labeur, vous allez “enfin” pouvoir souffler et reposer vos méninges…

Par contre hors de question de vous déconnecter totalement du monde réel. Vous avez donc prévu d’emmener vos fidèles compagnons avec vous, j’ai nommé : M. Smartphone et Mme Tablette.

Les experts en mobilité d’Adjungo vous livrent donc leurs meilleurs conseils pour profiter au maximum de la compagnie de vos deux acolytes. En avant Guingamp !

1) Ta bière tu décapsuleras

Puisque là où vous aller il n’y a pas de réseau, il va bien falloir que votre mobile vous serve à quelque chose, non ?! Et quoi de plus utile qu’un décapsuleur en temps de canicule ? Avec un peu de superglue et de talent, votre mobile deviendra donc votre meilleur partenaire pour l’apéro !

 

2) La braise tu attiseras

Elle est belle votre tablette mais éteinte elle ne sert à rien, alors que vous auriez bien besoin d’un bel éventail pour allumer le barbecue (oui vous êtes encore de corvée cette année… Décidément !) Allez pas de temps à perdre : prenez un bout de carton, pliez le en accordéon, un gros bout de scotch, collé le sur la tranche de votre tablette  et hop le tour est joué !

 

3) À la pétanque tu pointeras

Vous êtes sur le point de démarrer une partie de pétanque endiablée quand le chien du bungalow d’à côté vient gober votre cochonnet… Qu’à cela ne tienne, votre merveilleux smartphone orange fluo fera l’affaire ! En plus avec un peu de chance, les reflets de l’écran déstabiliseront l’équipe adverse…

 

4) Le saucisson tu découperas

Un petit tour au marché et c’est déjà l’heure de l’apéritif. Heureusement vous pensez à tout, vous avez donc acheté un petit saucisson de pays qui vous fait déjà saliver. Manque de bol, pas de planche à découper à l’horizon et vous n’aller pas abîmer la jolie table de salon de jardin… Encore une fois c’est donc votre fidèle tablette qui va vous sauver !

 

5) Du sport tu pratiqueras

La plage… Il n’y a rien de mieux pour s’adonner à des sports où les grands espaces sont requis. Le frisbee par exemple : c’est le seul moment de l’année où vous pouvez vous amuser à tirer de toutes vos forces, sans risque qu’il passe chez le voisin (qui n’est pas très commode soit dit en passant). Problème : le chien aussi l’adore et il n’est pas décidé à vous le rendre. Aucun soucis ! Apparemment les tablettes comme la vôtre sont réputées pour être super aérodynamiques !

 

6) A la sécurité tu penseras

Cette année pour les vacances vous innovez : vous partez en caravane ! Une fois arrivé au camping vous êtes comme un coq en pâte avec votre magnifique maison roulante. Sauf que vous êtes encore novice et vous avez oublié de prendre de quoi caler la bête… Ni une ni deux, vous réquisitionnez les smartphones de toute la famille et l’affaire est dans le sac !

 

7) Comme un poisson dans l’eau tu seras

longueurs et éviter de prendre trop de kilos avec le buffet all-inclusive… Sauf que, pas de chance, vous avez malencontreusement oublié votre planche. Au revoir les longueurs, bonjour le buffet… Mais non ! Nous avons la solution, un brassard collé sous votre tablette et vous voilà prêt à battre des jambes. Allez à l’eau !

 

8) Bricoleur tu deviendras

Les enfants ont absolument voulu faire un week-end camping pour le 15 août… A vous les moustiques, l’herbe qui gratte et les jeux de cartes interminables. Cerise sur le gâteaux, vous avez oublié votre marteau pour finaliser la pose des sardines et le vent se lève… Vous avez donc vraiment bien fait d’acheter ce mobile ultra-renforcé : grâce à lui votre superbe tente camouflage sera bien ancrée au sol !

 

9) Maniaque tu resteras

C’est les vacances, d’accord, mais ce n’est pas une raison pour mettre de côté les règles d’hygiène les plus élémentaires… Les mojitos qui dégoulinent partout et qui tâchent la belle nappe, c’est rédhibitoire ! Sauf qu’il n’y avait plus de sous-verre à vendre au supermarché d’à côté. Ne vous avouez pas vaincu, il suffit de disposer les smartphones waterproofs de chacun à plat sur la table et hop, vos mojitos seront à leur aise !

 

10) Informé tu rentreras

Vous l’aurez compris, c’est certainement le seul conseil à suivre dans cette liste ! Profitez de l’été pour vous documenter et faire le tour des questions sur les enjeux et solutions liés à la mobilité. Car l’été c’est aussi le bon moment pour se pencher sur des enjeux auxquels vous n’avez pas le temps de penser le reste de l’année…

 

Sur ce, bel été !

Le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) anime de plus en plus de conversations ces derniers mois. Les organisations européennes et même internationales se questionnent sur les impacts de cette nouvelle réglementation. Va-t-elle provoquer de véritables changements dans les mentalités et dans les pratiques, comme de nombreux experts le disent ? Comment anticiper son entrée en vigueur ? Qui est spécifiquement concerné au sein de l’entreprise ? Quel impact sur les mobiles ? Tant de questions dont les réponses restent floues.

Dans cet article, nous allons donc vous éclairer sur les impacts du RGPD en ce qui concerne l’administration des mobiles/tablettes en entreprise. Suivez le guide…

Qu’est ce que le RGPD ?

Rappel sur l’origine du RGPD et les acteurs concernés

Le RGPD (ou GRPD en anglais) est un nouveau règlement européen paru au journal officiel de l’Union Européenne en avril 2016, et qui entrera en application le 25 mai 2018. Contrairement à une directive européenne, ce texte est un règlement, ce qui signifie qu’il est directement applicable dans tous les pays de l’UE, sans transposition. Attention, le RGPD ne s’applique pas uniquement aux états membre de l’UE, il concerne également les organisations internationales traitant des données de résidents européens.

RGPD : quels objectifs ?

Le Règlement Général sur la Protection des Données poursuit 3 objectifs principaux :

  • redonner aux citoyens le contrôle de leurs données personnelles
  • responsabiliser les acteurs européens et internationaux gérant des données
  • unifier les réglementations relatives à la protection de la vie privée dans l’Union européenne

Les sanctions pourront être très sévères : elles pourront grimper jusqu’à 4% du chiffre d’affaires mondial !

Mais au sein de votre entreprise, quelles vont en être les répercussions ?

 

Le RGPD : les données clients/salariés et la mobilité

Vos flottes mobiles : des points sensibles de traitement des données

Cette nouvelle réglementation a pour vocation de mieux protéger les données à caractère personnel. Votre flotte mobile est donc complètement dans le giron du RGPD. Deux types de données personnelles peuvent être collectées et traitées sur les smartphones et les tablettes de l’entreprise : celles des clients et celles de vos salariés.

En effet, les flottes de smartphones ou tablettes font aujourd’hui partie intégrante des Systèmes d’Informations des entreprises. Les mobiles sont des points stratégiques d’entrée et de sortie de données clients parfois sensibles. Les salariés les transportent partout avec eux et les accès aux terminaux ne sont pas toujours sécurisés, les réseaux utilisés non plus.

Aussi, soyez vigilant et ne négligez pas les informations personnelles concernant vos salariés qui peuvent être collectées, que vous le vouliez ou non, par le biais des terminaux de l’entreprise. Elles doivent être prises en compte de la même manière que les données clients.

Bref ! Les risques de violation RGPD sont importants sur les mobiles de l’entreprise. Il faut donc apporter des réponses techniques et organisationnelles appropriées.

 

Que stipule le RGPD en termes de données à caractère personnel ?

Le premier élément à prendre en compte est le principe de protection des données dès la conception. Les mesures que vous allez mettre en oeuvre devront s’appliquer dès la conception initiale des moyens de traitement, puis tout au long du cycle de vie du processus jusqu’à la suppression desdites données. En d’autres termes : vous devez réfléchir à l’intégralité de la chaîne parcourue par les données. Le RGPD est très clair sur ce point : aucune faille n’est permise.

A prendre en compte également : le principe de protection des données par défaut. Cela signifie que seules les données nécessaires et justifiables peuvent être collectées. Vous ne pouvez pas demander des informations dans l’optique de “potentiellement” les exploiter ultérieurement.

Enfin, vous devrez être en mesure de prouver que des mesures de sécurité suffisantes ont été mises en place et que la conformité est surveillée régulièrement. Les pénalités pouvant être très importantes, ces obligations ne sont pas à prendre à la légère.

 

Mobilité : comment se mettre en conformité avec le RGPD ?

Établir une cartographie de l’existant et penser à l’avenir

Seulement 20% des entreprises[1]  environ sont déjà en conformité totale avec le RGPD. Si vous ne faites pas partie de ces 20%, rassurez-vous, selon une autre étude[2] plus de 50% n’aurait encore pas de plan de conformité afin de préparer l’arrivée de la nouvelle réglementation. Cependant, il n’est pas question de perdre du temps, il faut prendre le taureau par les cornes le plus tôt possible pour ne pas se laisser déborder ou risquer une amende. Mais par où commencer ?

Une méthode efficace consiste à faire un travail de cartographie approfondi. Où sont stockées les données de vos clients et de vos salariés ? Transitent-elles par les mobiles ? Les terminaux de vos flottes sont-ils suffisamment sécurisés ? Faites-vous un travail régulier de suppression des données obsolètes ? De très nombreuses questions auxquelles vous vous devez d’avoir les réponses si vous souhaitez être en accord avec le RGPD. Une fois que ce travail sera fait, vous pourrez entrer dans le vif du sujet et trouver une solution pour mieux gérer la mobilité au sein de votre entreprise

Un EMM pour gérer votre flotte dans le respect du RGPD

Mettre en place des solutions EMM (Enterprise Mobility Management) pour gérer la mobilité en entreprise n’est pas toujours un réflexe. Elles ont pourtant de très nombreux avantages.

Dans le cas du RGPD, elles seront un précieux allié pour vous mettre en conformité rapidement. En effet, mettre en place un EMM pour gérer vos terminaux mobiles permet de :

  • délimiter vie pro et vie perso de vos salariés. Avec les bons paramétrages, les données personnelles de vos salariés peuvent devenir inaccessibles.
  • mettre à l’abri les données de clients en les chiffrant et en en contrôlant l’accès. Une réponse parfaite au principe de protection des données
  • avoir une vision globale des terminaux et des applications professionnelles qui leur sont associées. En cas violation de données, l’administrateur peut par exemple auditer les smartphones et les transferts de données et mettre en évidence les actions qui ont conduit à une telle situation. Via l’EMM l’administrateur peut également bloquer certaines applications ou restreindre leur accès au seul utilisateur. Tout ceci renforce la conformité au règlement général sur la protection des données
  • protéger les flottes mobiles des diverses menaces liées à la sécurité. En cas de jailbreak/root ou de vol du mobile, grâce aux solutions de gestion de la mobilité, comme MobileIron par exemple, les données sensibles peuvent être supprimées à distance par l’administrateur.

 

L’EMM – et surtout la façon dont il est mis en œuvre au sein d’une entreprise – peuvent garantir sur la flotte mobile le respect des principes d’intégrité, de confidentialité et de responsabilité, obligatoires dans le cadre du RGPD.

 

Vous l’avez compris, le Règlement Général sur la Protection des Données, qui entrera en vigueur en mai 2018, constitue un virage important pour les entreprises. Compte tenu de la sévérité des sanctions prévues, mieux vaut ne pas jouer avec le feu et s’assurer d’être en conformité dans les délais impartis !

Nous vous avons présenté ici quelques pistes. Si vous souhaitez être accompagné par un expert du domaine ou simplement en savoir plus, les équipes d’Adjungo sont à votre service.

 

[1] Enquête 2017 ESET menée par IDC

[2] Etude Compuware avril 2017 menée par Vanson Bourne

Les déploiements de flotte mobile ont souvent deux facettes (ou plus) en entreprise. Ils sont au coeur des préoccupations de la DSI, directement concernée par tous les aspects de mise en oeuvre et de gestion (voir à ce sujet l’épisode 1 “Préservez votre DSI”). Néanmoins, on oublie trop souvent qu’ils touchent également les utilisateurs des terminaux. Relégués à la fin de la chaîne, leurs considérations ne sont pas toujours prises en compte. Pourtant le succès d’un tel projet dépend en grande partie de l’appropriation des smartphones/tablettes par les salariés.

Mais alors, comment assurer un déploiement de flotte mobile réussi tout en intégrant les besoins des utilisateurs finaux ?

Effectuer un contrôle qualité

Ce n’est plus à prouver, les déploiements sont des projets complexes et chronophages. Si le choix a été fait de conserver ce projet en interne, il est quasiment certain que les équipes de la DSI croulent sous le travail. Avec des délais souvent serrés, il est difficile, voire quasi-impossible, d’effectuer un contrôle qualité de chaque terminal. D’où des applications métiers manquantes ou un client mail mal calibré, par exemple. Quoi de plus contre-productif pour la DSI qui se retrouvera donc assaillie par les réclamations ?! Au-delà de la DSI, ce sera également une perte de temps considérable pour les utilisateurs eux-mêmes.

Afin d’éviter ce type de situation, la solution est d’externaliser le déploiement. En effet, des experts aguerris à ce type d’exercice auront les méthodes et les outils pour construire une “chaîne de déploiement” sans faille. Des tests seront établis à chaque étape, évitant ainsi tout problème ultérieur. Les salariés pourront ainsi se concentrer sur les tâches qui leur sont assignées et s’approprieront ainsi mieux leurs nouveaux terminaux.

 

Réaliser une distribution personnalisée

Un déploiement de flotte mobile est souvent un projet très stratégique, en matière de logistique d’une part, mais aussi de communication interne d’autre part. Plusieurs sentiments contradictoires peuvent apparaître au sein des troupes. Elles sont à la fois excitées à l’idée de recevoir un nouvel outil à la pointe de la technologie mais craignent également de chambouler leurs habitudes.

Organiser une distribution personnalisée de la flotte mobile permet de limiter les craintes des salariés les plus réticents. En effet, recevoir un colis à son nom, avec ses accessoires, ses applications métiers d’ores et déjà installées et une configuration réalisée au millimètre met en confiance l’utilisateur. Son mobile (ou sa tablette) est prêt à être utilisé, sans avoir besoin de passer des heures à tout paramétrer…

Toutefois parvenir à ce niveau de personnalisation demande énormément de temps et de ressources techniques et humaines. Effectivement, stocker tous les terminaux, les configurer, installer toutes les applications métiers, positionner une protection en verre trempé sur 300 mobiles, etc. prend du temps… beaucoup de temps. Confier votre déploiement à un prestataire dédié peut être une solution. Ces processus seront “industrialisés” et seront donc réalisés dans des temps records avec un grand souci du détail. Cependant, même si cette étape est un excellent préalable et permet de lever de nombreux freins, elle doit évidemment être liée à une véritable conduite du changement.

 

Accompagner la prise en main

La conduite du changement est essentielle à la réussite d’un projet de déploiement de flotte mobile. Il faut former les novices aux différentes caractéristiques de leur nouveau terminal. Un habitué du travail sur PC pourrait se retrouver perdu en passant sur tablette, tout comme un fan de la pomme pourrait être fortement décontenancé en passant sur un système Android. Bref ! Nous n’avons pas tous les mêmes automatismes et la même aisance avec les nouvelles technologies.

 

Afin de mener une conduite du changement réussie, tout un panel de solutions existe. La création de guides d’utilisation détaillés et spécialisés (selon les corps de métier par exemple) est une première étape. Mais accompagner chacun grâce à des sessions de formation individuelles ou en petits groupes reste encore le meilleur moyen d’assurer une bonne appropriation des terminaux.

 

Attention toutefois à ne pas négliger les utilisateurs déjà avertis qui peuvent parfois avoir de mauvaises habitudes, notamment en matière de sécurité ou de séparation vie professionnelle/vie privée. Refaire un point sur les “best practices” permettra d’éviter bien des déboires

Mais tout ceci nécessite d’avoir beaucoup de temps et d’expertises en interne. Aussi, vous pouvez décider de recourir à un partenaire spécialisé qui pourra se charger de tout l’opérationnel :

  • Organisation d’une “chaîne de déploiement” (configuration, installation des protections, intégration des cartes SIM, etc.) avec des contrôles à chaque étape
  • colis nominatifs comprenant un terminal prêt à l’emploi et tous ses accessoires
  • Distribution sur site ou par transporteur
  • Création et distribution des guides d’utilisation
  • Mise en place de formations individuelles et/ou en petits groupes
  • Hotline disponible à tout moment…

 

Il est certain qu’avec tout cela les utilisateurs les moins confiants deviendront ambassadeurs des nouveaux outils que vous aurez mis entre leurs mains.

Pour en savoir plus sur les déploiements de flotte mobile avec Adjungo, rendez-vous ici.

Accéder à l’épisode I

Afin d’être à la pointe des technologies et de rendre vos salariés efficients et mobiles, vous avez décidé il y a peu de déployer une nouvelle flotte mobile (smartphones ou tablettes, c’est selon…). Vous avez également développé une application métier très performante pour permettre aux commerciaux d’accéder au CRM via leurs tablettes ou permettre aux techniciens de scanner les OFs avec leurs mobiles.

Si vous êtes un “habitué” de ce type de projet, vous vous souvenez des moments délicats que votre équipe et vous-même avez dû affronter. Si au contraire c’est votre “première fois”, alors raison de plus pour lire cet article ! Cela vous évitera de nombreux déboires

Un déploiement = un pic d’activité à ne pas négliger

Le déploiement d’une nouvelle flotte mobile est un projet à ne surtout pas sous-estimer. Si vous pensiez pouvoir confier cela au stagiaire, vous vous trompez. Des semaines entières sont à prévoir afin de mener toutes les actions nécessaires. Cela sous-entend une entière mobilisation des équipes de la DSI et/ou du Service Informatique. Ces situations peuvent s’avérer compliquées car, évidemment, vos équipes ne peuvent pas dédier 100% de leur temps au déploiement : elles ont aussi d’autres tâches à effectuer.

Chez Adjungo, nous sommes dimensionnés et parfaitement rodés pour gérer un déploiement de A à Z. Il nous arrive régulièrement de devoir réceptionner, configurer, préparer, etc. plusieurs centaines d’iPad en quelques jours (voir le témoignage de notre client Supplay à ce sujet). Alors évitez toute pression sur vos ressources internes et faites nous confiance !

Un déploiement = une multitude de tâches à anticiper

Au-delà des aspects RH, la gestion d’un déploiement de flotte mobile nécessite également des compétences et des ressources techniques. En effet, l’idée n’est pas “seulement” de réceptionner les mobiles/tablettes et de les distribuer à qui de droit. Les actions à effectuer entre ces deux étapes sont diverses et variées. Vous devez déballer les colis, allumer et charger chaque terminal, l’initialiser, configurer son EMM, installer les applicatifs nécessaires, activer les lignes mobiles, mettre en place les accessoires, etc. Bref ! Vous l’aurez compris, ce n’est pas une mince affaire.

Chez Adjungo, nous maîtrisons cette chaîne de valeur dans sa globalité. Nous créons votre “master” (une configuration de référence) que nous répliquons sur tous les terminaux, nous veillons que les données sensibles soient chiffrées, nous assurons la sécurité du matériel grâce à un stockage dans un espace spécifique, et bien plus encore… De plus, toutes nos actions sont tracées, vous savez donc à n’importe quel moment où en est votre projet.

Un déploiement = des technologies à maîtriser

Il n’est pas rare que des déploiements regroupent différents types de terminaux : des smartphones, des tablettes, android, iOS, Windows 10… Cela implique que vos équipes maîtrisent les particularités logicielles et matérielles de tous ces équipements. Le développement d’applications métiers doit donc également prendre en compte les spécificités de chaque type de terminal. Par ailleurs, afin d’assurer un déploiement efficace et surtout une gestion facilitée a posteriori, il est essentiel d’enregistrer tous les terminaux dans une plateforme EMM/MDM (Enterprise Mobility Management ou Mobile Device Management) avec une configuration alignée sur vos enjeux. Encore une fois, vos équipes ont-elles les compétences requises pour gérer ce type de logiciel ?

Comme vous pouvez vous en douter, les équipes d’Adjungo sont expertes dans ce domaine. Nous maîtrisons tous les types d’OS et nous sommes certifiés sur les meilleures solutions EMM/MDM, leaders mondiaux du domaine. Nous sommes également en veille constante de notre marché afin de déceler les nouvelles technologies ou nous former aux nouvelles caractéristiques mobiles. Adjungo est donc un partenaire de confiance, que ce soit pour la réalisation concrète de vos déploiements ou simplement pour vous conseiller dans votre stratégie de transformation mobile.

Les déploiements sont complexes à gérer, d’autant plus qu’ils ne sont que la partie émergée de projets très stratégiques de transformation digitale. Il est donc vital de confier ces tâches chronophages et extrêmement fractionnées à des experts.

Cela vous évitera de nombreux “coups de stress” : se rendre compte que les données ne sont pas suffisamment sécurisées quand un membre du CoDir aura perdu son téléphone, devoir récupérer tous les anciens terminaux en faisant le tour des bureaux telle une âme en peine, ce genre de choses…

Vos équipes pourront de cette manière se concentrer sur des tâches à plus haute valeur ajoutée et vous en seront certainement très reconnaissantes. En clair, tout le monde y gagne !

 

Accéder à l’épisode II

 Accéder à l’épisode I

La place que prend la mobilité au sein des entreprises aujourd’hui n’est plus à prouver. Elle est stratégique et son importance s’accroît au fur et à mesure des années. Vous l’avez d’ailleurs bien compris, vos commerciaux et techniciens sont équipés de mobiles et tablettes depuis longtemps déjà.

En revanche, depuis le dernier déploiement de terminaux dernier cri, vous hésitez à conserver le support de ces petits bijoux de technologies en interne, à la DSI. Non pas que les équipes soient incompétentes, bien au contraire ! C’est plutôt que les utilisateurs pourraient avoir tendance à les sursolliciter et la DSI a bien d’autres problèmes à gérer…

Voici quelques raisons qui lèveront probablement vos derniers doutes au sujet de l’externalisation de votre support mobilité.

Raison N°1 : l’hétérogénéité des terminaux

Les discussions au sein du Codir auront été âpres, mais les utilisateurs finaux auront eu gain de cause ! Ils pourront choisir dans une liste prédéfinie le smartphone de leur choix. Pour les fans d’iOS, le dernier Iphone et pour les fans d’Android, le dernier Samsung , Huawei ou HTC.

En effet, contraindre un salarié à utiliser telle marque ou tel système d’exploitation, c’est réduire le phénomène d’appropriation à coup sûr ! Ils ont leurs habitudes et leurs préférences et cela concerne leur outil de travail au quotidien, ce qui rend leur choix d’autant plus stratégique. De plus, leur permettre de choisir, c’est limiter les besoins en formation. Ils se dirigeront naturellement vers les appareils qu’ils savent utiliser.

Cependant, permettre ce choix pose ensuite la question de la gestion des différentes configurations… Même si votre DSI est pleine de bonne volonté, elle ne peut légitimement pas maîtriser le champ des possibles. Reste donc la solution de l’externalisation de la gestion, et plus spécifiquement du support, à des experts du domaine (comme Adjungo, bien évidemment) !

Raison N°2 : le délai de résolution

Lorsqu’un utilisateur contacte la DSI pour un problème sur son mobile, il accède à un premier niveau de support. Dans la plupart des cas, on le transfère au niveau 2 qui maîtrise mieux les caractéristiques mobiles. Si ce n’est toujours pas résolu, le niveau 3 intervient… Problème : lorsqu’un utilisateur appelle, il est souvent dans l’urgence. Être en déplacement sans son mobile ou en intervention sans sa tablette, n’est pas très pratique. Malheureusement, les équipes de la DSI ne sont pas toujours en mesure de lui apporter une solution dès le premier appel. La résolution peut prendre des heures, voire des jours…

En faisant appel à une entreprise dédiée à la gestion de flotte mobile, les niveaux de supports 1 et 2 sont fusionnés (en tout cas chez les bons prestataires comme Adjungo). Nous pouvons ainsi gérer une très grande diversité de problématiques en très peu de temps. Et quoiqu’il en soit, nous assurons une résolution au premier appel ! Et si nous ne pouvons donner une réponse immédiate à l’utilisateur, nous nous occupons de toute la suite du processus (envoi d’un ticket au SI, contact de l’opérateur, commande d’un nouveau terminal en accord avec le service achat, etc.), sans qu’il ait besoin d’intervenir. Nos gestionnaires de flotte s’occupent de tout !

Raison N°3 : la gestion des données personnelles

Les utilisateurs de terminaux mobiles professionnels ne séparent presque jamais vie pro et vie perso. Ils arrivent même fréquemment qu’ils aient un seul et même mobile. Pour l’entreprise, il est donc difficile d’approcher la mobilité de façon standardisée. Chacun finira par avoir un terminal qui lui est propre, avec des applications diverses et variées, professionnelles comme personnelles.

Même si vous tentez de dicter des règles de conduite strictes à ce sujet, vous ne pouvez pas tout contrôler. Vous ne pourrez pas non plus refuser de dépanner un collaborateur dont le mobile aura été infecté par un malware ou un ransomware dus à un usage personnel. Il en a besoin, c’est indispensable à son travail et c’est à l’entreprise de mettre en place des mesures de sécurité nécessaires à la protection des données dans n’importe quel contexte.

En confiant la gestion de votre flotte mobile à une entreprise extérieure, vous pourrez vous libérer de ces problématiques. Dans le cas d’un mobile cassé ou perdu, les équipes externes auront moins de difficultés à gérer les données personnelles. Grâce à leur expertise, elles sauront également sécuriser ces données sensibles quoiqu’il arrive et vous, vous gagnerez en sérénité.

 

Pour conclure, externaliser votre gestion de flotte mobile, c’est l’assurance d’une productivité à son meilleur niveau : vous déchargez votre DSI de tâches chronophages et ne faisant pas partie de leur spectre métier et vous garantissez à vos utilisateurs un support extrêmement rapide et efficace. Dans tous les cas, si vous avez encore des doutes, n’hésitez pas à nous contacter pour en avoir le coeur net !

Depuis quelques années, la mobilité a pris une place stratégique au sein de votre entreprise. Vos commerciaux sont tous équipés de smartphones dernier cri et vos techniciens ont été dotés de tablettes il y a peu… Et vous vous souvenez très bien du dernier déploiement : une véritable source de stress pour toute la DSI. Avec des accessoires de plus en plus nombreux, des configurations de plus en plus poussées et des délais très serrés, les équipes n’ont pas beaucoup dormi durant toute la durée du projet.

Pourtant… Pourtant… Vous songez encore à prendre en charge, en interne, le support utilisateur… C’est tout à votre honneur, mais voici quelques raisons qui nous poussent à dire que ce n’est peut-être, voire pas du tout, une bonne idée !

Raison N°1 : les outils à disposition de la DSI

Le support IT de votre entreprise est excellent, cela va sans dire. Ils ont l’habitude de traiter des dizaines de tickets par semaine, résolvent les problèmes en un rien de temps et se tiennent informés des dernières évolutions liées à leur métier. Seulement, le travail de titan qu’ils abattent concerne quasi systématiquement des environnements PC. Les outils dont ils disposent sont donc adaptés à ces problématiques. Pour ce qui est de la gestion des mobiles et tablettes, ils sont nettement plus démunis.

Confier votre support mobilité à une équipe de spécialistes, c’est l’assurance de bénéficier des outils les plus performants sur le marché pour la gestion de flottes mobiles. Cela vous évite notamment des investissements lourds en termes de logiciels et de formation.

Raison N°2 : une expertise à plusieurs niveaux

En parlant de formation, même si le plan annuel mis en place dans votre entreprise est très performant, vous êtes obligé de fragmenter les connaissances. Les membres de votre équipe IT ont chacun leur expertise. Comme nous l’avons vu, cette expertise est en plus souvent centrée sur l’univers PC.

Même si, bien sûr, ils connaissent les principales problématiques relatives à la mobilité, il est tout à fait logique qu’ils ne soient pas spécialisés sur chacune d’entre elles. Cela implique que pour un problème simple, plusieurs membres de la DSI devront être impliqués. X pour sa compétence sur le terminal, Y pour ses connaissances sur les applications métiers, Z pour sa facilité à naviguer dans les méandres des contrats opérateurs, etc.

Nous sommes bien d’accord, ce n’est pas très efficace. Alors ne les encombrez pas de sujets qui n’entrent pas dans leur spectre de compétences. Leur valeur ajoutée se trouve ailleurs !

Raison N°3 : le SAV et la gestion des stocks

Il arrive qu’un ordinateur fixe tombe en panne. Il arrive plus souvent qu’un PC portable soit détérioré ou que sa batterie lâche. Il arrive encore plus souvent qu’un smartphone ou une tablette soit perdu, volé, cassé, etc. Le taux de sinistralité sur ce type de device est bien plus important que pour un PC, fixe ou portable.

La gestion des stocks et le SAV prennent donc une ampleur différente. Votre DSI a l’habitude de s’occuper du panel d’accessoires classiques : claviers, souris, housses… Des smartphones demandent plus de “gadgets” : coque de protection, verre trempé pour l’écran, écouteurs, support pour l’installation dans un véhicule, chargeurs, et j’en passe. Même chose pour les tablettes.

Ainsi toutes les semaines, les membres de votre DSI pourraient passer des heures à approvisionner le stock d’équipements, préparer “toute l’artillerie” pour les nouveaux arrivants ou ceux ayant perdu leurs mobiles, prendre en charge le SAV d’un accessoire défectueux… Des tâches répétitives et souvent à réaliser dans l’urgence, sources de stress et de démotivation.

La DSI est une direction stratégique. Pour permettre à vos équipes d’exprimer pleinement leur savoir-faire et leur expertise, déchargez-les des tâches liées à la mobilité. Elles sont chronophages et, pour la plupart, sans grande valeur ajoutée. Externaliser le support utilisateur est aussi un excellent moyen de faire des économies : vous n’avez pas besoin de former les équipes en interne, vous ne gérez pas les stocks d’accessoires, vous faites gagner du temps à vos équipes et, pour finir, vous avez l’assurance de bénéficier d’un excellent niveau de support pour vos utilisateurs… La suite au prochain épisode !

Accéder à l’épisode II

La mobilité est partout : dans nos vies personnelles, comme professionnelles.

Chez Adjungo, nous en avons fait notre métier.

Chaque jour, nous sommes confrontés aux nouveaux enjeux de la mobilité : sécurisation des données, mise en place d’applications “métier”, support utilisateurs…

Les besoins et les technologies évoluant sans cesse, nous avons à coeur de partager avec vous, notre expertise et ce afin de vous permettre d’y voir plus clair sur ce marché en perpétuelle évolution.

Méninges et claviers ont donc été mis à contribution pour créer ce blog dédié. Au programme : articles de fonds à propos des enjeux de la mobilité, actus, témoignages…

Bonne lecture !