Le Mac en entreprise – Épidode I : nouvelle donne pour les DSI

En 2016, plus de 14% des utilisateurs de smartphones dans le monde étaient équipés d’iPhone (source IDC). Un pourcentage qui ne devrait que s’accroître avec la sortie de l’iPhone 8 et de ses compagnons, toujours selon IDC. Les salariés d’aujourd’hui sont donc de plus en plus familiers des produits de la marque à la pomme. Conséquence ? Les demandes de Mac en entreprise s’accélèrent.

Pour les DSI, très majoritairement habituées à Windows, c’est un changement complet de paradigme. En effet, administrer une flotte de Mac requiert d’autres outils et une approche différente. Où en est donc cette évolution et à quelles problématiques les DSI devront-elles faire face ? Éléments de réponse…

Mac : une prise d’ampleur incontestable en entreprise

Les Mac sont de plus en plus nombreux en entreprise. Auparavant considérés comme des ovnis ou l’apparat de certaines fonctions bien spécifiques comme les graphistes ou designers, ils envahissent désormais de plus en plus de départements. Pour exemple, IBM qui a fait le choix en 2016 de passer d’un parc PC à un parc Mac. Plus de 100 000 des 370 000 employés sont maintenant équipés de ces nouvelles machines. Pourquoi ? Car le coût associé au support est bien moindre : seulement 3,5% des utilisateurs de Mac appellent l’assistance contre 25% des utilisateurs PC[1]

C’est, en effet, l’une des raisons les plus souvent citées par les fervents admirateurs des Mac : ils sont beaucoup plus fiables et performants que leurs homologues PC. Cela peut donc expliquer en partie la demande grandissante des salariés, mais ce n’est pas suffisant.

Une autre explication de la présence grandissante des Mac en entreprise est le BYOD (Bring Your Own Device). Ce concept prend de l’ampleur, notamment dans les grands groupes et sa conséquence sur le type d’équipement est évidente. Les fans d’Apple peuvent enfin vivre leur passion au grand jour et amener leurs “joujous” sur leur lieux de travail. Alors, même si l’environnement Windows n’est pas prêt de disparaître des écrans radars des DSI, il est temps de s’adapter et de faire une place au nouveau venu.

La gestion de parc macOS : une tâche complexe pour les DSI

La gestion de parc sous macOS est encore bien moins répandue que sous OS Windows. Logiquement les compétences Mac au sein des DSI sont donc, la plupart du temps, très réduites. Parfois ils ne font pas même partie intégrante du SI, les sociétés préférant les ignorer plutôt que passer des heures à tenter de les administrer. Cela pose bien sûr d’importants problèmes de sécurité et de confidentialité, des données et des applications restant hors du scope de la DSI. Les plus sérieux (ou motivés) tentent tout de même de contrôler ces machines. Cependant, la tâche peut sembler complexe…

La gestion des Mac n’est pas si aisée pour les administrateurs IT. Les paramétrages sont différents de l’univers Windows ; les outils nécessaires sont différents, ce qui complique l’accès à un support digne de ce nom ; les mises à jour de l’OS peuvent s’avérer compliquées… Mais attention cela ne veut pas dire que c’est impossible, bien au contraire ! Il suffit de se faire accompagner par un expert de la gestion de parc macOS doté des bons outils (comme Adjungo, certifié MobileIron ou JAMF par exemple).

Bien géré, un parc Mac s’avère extrêmement intéressant pour l’entreprise. D’une part, comme nous l’avons vu, en termes de réduction des coûts de support mais aussi de productivité globale des salariés. Et au niveau managérial, c’est un vrai plus que de pouvoir donner le choix de leur outil de travail à ses équipes, c’est un élément clef de motivation !

Accéder à l’épisode II

[1] Source : https://9to5mac.com/2016/10/19/jamf-ibm-mac-deployment/

Tous les articles

RESTEZ INFORMÉ