Android Enterprise : configurer sa flotte mobile en toute sérénité

Appareils totalement verrouillés, terminaux d’entreprise compatibles avec une utilisation personnelle, scénarios à application unique… les cas d’usage du mobile en entreprise sont innombrables. Heureusement, Android avec sa version Enterprise offre dorénavant une finesse de configuration pour pouvoir répondre à tous les besoins.

Une configuration rapide et plus de réactivité dans le management des terminaux

  1. Un set d’options commun à tous les constructeurs

Par définition, Android Enterprise propose des niveaux de restriction plus poussés, plus modernes et avec davantage d’options. De plus, le choix d’options est désormais unifié sur tous les modèles Android, quel que soit le fabricant. Finis la perte de temps et les problèmes de sécurité : le service informatique peut maintenant interdire l’accès à une application sur des terminaux hétérogènes, en une seule manipulation, et ce, même sur une flotte de 200 000 mobiles. Les fonctionnalités d’Android Enterprise visent à réduire au minimum les impacts indésirables sur les flottes mobiles, notamment lorsqu’elles sont conséquentes et/ou sensibles. En ce sens, la DSI peut par exemple empêcher les utilisateurs de réinitialiser leurs smartphones, garantissant ainsi l’état de la flotte et la maîtrise de tous les terminaux.

  1. Une meilleure réactivité au quotidien

La solution Android Enterprise fonctionne main dans la main avec le serveur EMM (Enterprise Mobility Management) de l’entreprise. Cela assure d’une part une réactivité certaine concernant les actions de management quotidiennes sur les terminaux (effacement à distance, reconfigurations, géolocalisation, etc.). Aussi, la gestion d’Android Entreprise permet de bénéficier de l’infrastructure mondiale et performante de Google pour le téléchargement d’applications et leur mise à jour. L’expérience utilisateur sur les terminaux reste inchangée par rapport aux terminaux classiques : par exemple, le Google Play Store est le même, mais l’entreprise décide du contenu qui s’y trouve.

  1. Se libérer des comptes utilisateurs

Grande avancée pour les DSI : lorsque l’on active Android Enterprise sur un serveur EMM, ce dernier reçoit des droits d’administration auprès des services Google pour Android, notamment pour la gestion des comptes Google. Ces comptes sont créés et gérés automatiquement. La DSI s’affranchit donc de la gestion des comptes Gmail des utilisateurs et gagne ainsi un temps phénoménal. L’entreprise manipule aussi moins de données personnelles, ce qui répond aux recommandations RGPD.

Une gestion flexible des configurations et des restrictions

Empêcher l’envoi de SMS, bloquer les appels sortants, interdire la modification des comptes, désactiver la caméra, autoriser telle ou telle application… Les options de restriction rendues possibles par Android Enterprise sont très nombreuses. À titre d’exemple, le mode “kiosque” permet de définir un périmètre extrêmement sécurisé, en n’autorisant l’accès qu’à quelques applications dont on ne peut sortir. Cette configuration est particulièrement intéressante pour les tablettes exposées en point  de vente ou encore pour les mobiles en entrepôt. À l’inverse, il est possible de configurer des téléphones très libres d’utilisation, tout en sécurisant au cas par cas les fonctionnalités des terminaux, comme l’ont fait les Sapeurs-Pompiers de Bordeaux, accompagnés par Adjungo.

Autre avantage : Android Enterprise permet le téléchargement d’applications directement configurées sur les terminaux, par exemple une messagerie avec le compte utilisateur déjà paramétré (ce qui ne pouvait se faire aussi simplement auparavant). Un véritable gain de temps pour la DSI ! Et une garantie de l’homogénéité des terminaux en toutes circonstances.

Les possibilités et les choix d’Android Entreprise sont vastes, nous recommandons aux entreprises de se faire accompagner par un expert pour créer et mettre en œuvre une stratégie mobile robuste. N’hésitez pas à nous contacter pour parler de votre projet !

Tous les articles

RESTEZ INFORMÉ